Ces articles ont bien été ajoutés à votre panier.

Laissez l’amour être le seul canal

Laissez l'amour être le seul canal

Laissez l’amour

être le seul canal

 

Derrière nos écrans, assommés par la diffusion d’images hypnotisantes, trop souvent manipulées, nous perdons notre sang froid. Nous perdons notre libre arbitre. Fascination, croyance et peur prennent le pouvoir. Laissez l’amour être le seul canal :

 

Il était une fois les Gilets Jaunes

 

– Mouvement social sur la base d’injustices et de ras le bol
– Déstabilisation de l’ordre en place
– Comme un air de révolution

Il y a des dérives, des excès et de la violence de part et d’autre mais comme il est d’autant plus important de se décaler et de sortir de nos émotions. L’enjeu est de taille car si nous ne nous décalons pas, nous nourrissons un mouvement peu glorieux où la destructivité sera le seul mot d’ordre. Il s’agit de continuer à construire et non à détruire. Ils s’agit de trouver d’autres solutions mais pas celles qui émergeraient d’une pensée réductrice et manipulatrice. Je l’écris pour tous…

 

Mais non, nous ne « guillotinerons » personne, nous ne « lyncherons » personne

 

C’est tellement archaïque et insensé de le penser, le dire ou l’écrire !!! Tellement violent et dénué de tout désir d’un vrai changement. Mais où va-t-on ?
Au nom de Nous, au nom de nos enfants, nous avons un devoir de sortir de toutes violences ! La pensée unique qui voudrait trouver un seul coupable et mettre au pouvoir un Sauveur ? Ça ne vous dit rien ? Ici ou ailleurs, ça ne fonctionne pas et c’est le risque d’une dictature abêtissante et dangereuse pour tous.

 

Ce n’est pas ainsi que nous pouvons abolir les privilèges de certains, cela ne fait que les déplacer et les renforcer pour d’autres.

– La violence engendre la violence…
– Détournons-nous des provocations…
– Apprenons à renouer des liens…

 

Nous devons apprendre à vivre ensemble : Evolution et non R-évolution

 

C’est aussi accepter de sacrifier quelque chose et à faire d’autres choix pour continuer à profiter de ce que la Terre nous offre. Parce que nous en sommes là, au-delà de toutes revendications, qu’il faut bien sûr aussi entendre et tenter de satisfaire, il y a l’élan de vouloir sauver notre planète. Et cette priorité entraîne aujourd’hui des mesures qui seront de plus en plus sévères car nous ne les appliquons jamais assez tôt et fermement. Nous sommes tous pollueurs à des degrés différents et les pires sont encore trop protégés. Les efforts demandés ne peuvent pas être supportés que par les plus démunis mais ils ne pourront pas ne rien engager dans un collectif en recherche de sauver notre humanité. A nous de trouver les solutions équitables ! Mais ce sera un effort collectif de toute manière. Rien ne pourra se faire dans la division des classes, des races, des cultures…

 

Continuons plutôt à avancer même à petit pas, même si ça ne semble pas suffisant. Continuons à avancer avec une seule idée en tête : la démocratie et la sauvegarde de notre environnement.

 

Même si le pouvoir en place semble être celui d’un ancien monde, où les riches snobent les moins nantis, où les acquis sociaux sont en danger au nom même des efforts à faire pour sauver notre humanité, où les vrais pollueurs ne sont pas les payeurs… même si il y a encore trop de misère et des baisses de niveau de vie, le chômage et la précarité.. notre société avance. Tout a progressé et nous pouvons faire mieux c’est sûr mais arrêtons de répéter les drames, les rejets et les stigmatisations !

Soyons créatifs, innovants et surtout gardons notre bon sens.

Ceux qui veulent l’anarchie tirent les ficelles et se servent de la colère des plus démunis, certes une colère légitime, mais ils ont un plan bien plus toxique encore pour notre société. Ne nous y trompons pas.

 

Nous avons tous notre responsabilité

 

Je ne suis pas une pro-Macron c’est certain mais je n’oublie pas qu’en face il y avait Lepen et c’est toujours un levier pour moi pour aller du côté du moins pire. Et nous sommes toujours aujourd’hui du côté du moins pire. Il peut faire mieux et nous avons le droit et le devoir de le lui faire savoir. Il est pris par les liens abjectes des marchés européens et internationaux et je crois qu’il n’a qu’un tout petit petit petit pouvoir ! Le monde et ses échanges sont à revisiter. Trop d’interdépendances et de connivences au profit d’une poignée d’hommes peu scrupuleux. C’est une évidence.

 

Mais je reste intimement persuadée qu’il faut rester calme et prendre la responsabilité de nos propres changements pour ne plus cautionner leurs commerces : santé, alimentation, loisirs… notre part de colibri pour stopper la gabegie est d’arrêter de les engraisser.

 

Achat de proximité, transports mesurés, vie associative, groupe de paroles… et surtout obligeons-les a nous écouter mais sans tout détruire !!!! 🙏

 

Nous sommes encore du bon côté

 

Prenons conscience que nous vivons encore dans un pays où tout est possible et qui offre une grande douceur de vivre pour la majorité d’entre nous. Aidons chacun ! Soyons reconnaissants de notre confort évident au regard des 3/4 des pays de cette planète que nous ne protégeons pas assez. Cherchons les solutions pour en faire bénéficier le plus grand nombre ici et ailleurs.

Un partage de biens n’est pas un sacrifice. Qu’ils se le disent ces forcenés du pouvoir et des finances. Dans la cour d’école le grand gagnant est toujours obligé de redistribuer ses billes s’il veut continuer à jouer.

Un minimum de revenu pour tous et un plafond des ressources pour d’autres est sans doute une des solutions. Celle qui permettrait d’en engendrer d’autres. Et nous devons tous mesurer les conséquences de notre mode de vie pour organiser une décroissance équilibrée, équivalente et responsable.

 

Mes amis continuons notre chemin

ensemble et non divisés et haineux !

 

 

J’AIMERAIS CONNAITRE VOTRE AVIS SUR LA QUESTION

ALORS N’HÉSITEZ PAS A M’ECRIRE 😃

Laisser un commentaire

Etre soi…
Post suivant