Ces articles ont bien été ajoutés à votre panier.

De sa place d’autorité … oser dire !

De sa place d'autorité ... oser dire !

De sa place d’autorité … oser dire !

{Naître à soi-même} est l’instant où toute la dimension de notre responsabilité de vie s’inscrit. J’ai déjà évoqué ce processus dans différentes lettres que vous retrouverez sur mon blog.

 

Aujourd’hui, je me relis ou je repense à mes paroles

 

Celles qui sont déposées lors de mes enseignements, en consultations ou en conférences / ateliers. La dernière à Toulouse avec Thomas Marcilly a été révélateur d’une grande simplicité au coeur d’une rencontre d’un collectif en chemin… au cœur du vivant. Un collectif attentif, impliqué et en recherche. En quête de se retrouver avec plus de sérénité et d’authenticité… en quête d’Oser Etre soi et Oser dire.

C’est cette énergie que nous percevons avec Thomas et qui fait que nos mots et nos propositions s’ajustent au plus près de chacun, comme cela s’ajuste au plus près de nous avec le merveilleux étonnement du moment précieux et créatif. Chacun prend part à l’accueil de soi et des autres, la présence à soi et aux autres et l’écoute de soi et des autres. Alors il se crée ce champ d’énergie où prévaut la libération de la parole pour nourrir chacun de ce dont il a besoin dans l’instant.

{Naître à soi-même}

 

C’est cet instant fulgurant qui pousse « hors ses murs ». Un appel à vivre et à s’honorer quelque soit l’histoire singulière et parfois éprouvante. Mémoire de son incarnation… la famille et le collectif sont autant de perturbateurs à se révéler dans toute sa puissance (sa toute-puissance). Vénérable puissance pour permettre l’émergence de son potentiel sans peur … moins de peurs.

Pour cet « instant d’après » qui mène toujours plus vers «qui je suis», il a bien fallu que je réfléchisse à tous mes freins et que je valide les valeurs qui me guident pour les dépasser. Très jeune, j’ai su où je voulais aller mais malgré tout, cela a pris du temps, beaucoup de temps et je chemine toujours. Mais j’ai osé l’aventure du changement… j’ai osé le bouleversement de mes conditionnements et je suis toujours à l’écoute des écueils et des empêchements pour ne pas laisser l’ancien reprendre ses droits. L’expérience me sert à poser mon regard différemment et à prendre un autre chemin. J’ai à cœur de vous engager sur ce chemin de la découverte de votre véritable nature. La conscience agissante permet la transformation de nos vieux schémas en un champ de possibles qui prend parfois une autre coloration et encore une autre au fil des rencontres et des compréhensions de qui nous sommes au cœur du vivant.

C’est ce cœur qui est le moteur de toute chose et non pas «les trucs et les bidules» du passé. Plus vous allez les reconnaître et plus vous allez les laisser pour ce qu’ils sont mais certainement pas les maîtres de votre royaume. Vous seuls êtes autorisés à vous guider dans vos pas avec le rythme que vous choisissez, mais, petit à petit, cet « aller vers » est étonnement spontané et non-négociable.

Les barrières

 

De barrières en barrières … il y en a-t-il seulement une dernière à lever ? Tout est prétexte à ne pas oser ce vivant car nous sommes éduqués à être à l’économie de nous-mêmes tout en tentant d’obéir aux injonctions parentales et sociétales d’être parfaits. Cette dichotomie est sans doute le dépassement ultime : le lâcher-prise d’un résultat et de la peur du jugement de l’autre. Qui peut lever cette barrière en fait si ce n’est vous et vous seul en votre âme et conscience ?

Je ne m’investis pas dans une mission de vous aider à lever cette barrière, celle posée par les diktats extérieurs ou même par vous-même (souvent par vous-même !). Je tente par mon expérience, et cela ne peut partir que de ce mouvement, de vous aider à vous sentir légitime de poser votre désir, cet appel à la vie vivante quelque soit le projet.

En identifiant ces barrières, en reconnaissant leur vétusté et en osant parler en votre nom, de votre place d’autorité et non pas au nom des conditionnements, vous allez dénouer des blocages et des situations inutilement enfermantes.
Les non-dits sont la plaie de votre Etre, les injonctions extérieures que vous nourrissez en pensant que ce sont des vérités et leurs dérivés n’en permettent pas la guérison.

Mais qui êtes-vous ? Pourquoi ne pas oser dépasser ces freins ? Au nom de qui ou de quoi restez-vous figés dans ces mécanismes… ?

 

Le livre que j’ai écrit avec Thomas Marcilly, dont nous espérons la parution d’ici peu, et les Conférences / Ateliers qui nous initions, traitent de tous ces sujets sensibles et de l’importance pour {Naître à soi même} de s’autoriser à renoncer à un certain mode de vie. L’éloge du ralentir et de la décroissance sont au cœur de nos prises de conscience. Nos révolutions intérieures sont créatrices d’un espace plus sécurisant,inspirant et innovant.

Laisser un commentaire