Ces articles ont bien été ajoutés à votre panier.
Etre soi...

Etre soi…

Cela n’a jamais été aussi actuel et je reprends le fil d’une autre lettre « se déconditionner de l’ancien » :

 

Faudrait-il être conforme ? Comment faire l’écart, le bon écart, et encourager tout questionnement et même tout mouvement d’opposition sans que ce soit l’anarchie mais plutôt un élan vivant et créatif ? Quitter tout conditionnement pour ne garder que le meilleur de notre éducation et de nos enseignements. Garder le meilleur au nom de sa propre singularité.

 

Reprendre le fil – revenir à la source…
lettre déjà parue :

https://carolebertrand.com/se-deconditionner-de-lancien/

 

Toute instruction est nécessaire à notre mise au monde psychique et intellectuelle, mais une instruction dirigiste et enfermante ne prend pas toujours la bonne mesure des pensées qui s’organisent autrement. Libre pensées et libre arbitres sont nécessairement à l’origine de notre développement de conscience. Ces « sachants » qui ne prennent pas la mesure de cette évidence. Ces « sachants » qui ne sont pas prêt à remettre sur le tapis nombreux dogmes et idées reçues de peur de perdre leurs prérogatives. On voit bien aujourd’hui où cela nous mène de ne pas sortir d’un système érodé, usé jusqu’à la trame.

 

Parole d’autorité ou de toute puissance ? Y-a-t-il une vérité ?

Ne sommes-nous pas voués à l’expérience du pire comme du meilleur et d’en assumer les conséquences. Ces instruits qui légifèrent et qui demandent en retour une allégeance totale à leur supposé-savoir. Oubliant leurs propres remises en question, leurs propres rebellions, ils sont à l’apogée et entendent bien que ce soit la seule voie.

 

Sommes-nous tous lobotomisés, soumis et identiques ?

Notre quête de sens prend parfois une direction opposée à ce qui est érigé comme vérité unique. La bible, sans en faire une lecture religieuse, est un véritable enseignement de notre évolution qui décrit bien les tours et les détours, les renoncements, les pardons, les essais souvent infructueux d’une vie collective et non pacifiée. Mais chaque faux-pas a toujours nourri des grands aller-vers notre humanité améliorée grâce à toutes ces épreuves traversées. Notre processus d’humanisation est un processus long et laborieux où la voix de l’opposition est tout aussi importante que l’obéissance aux grandes Lois.

 

Quant à moi :

J’ai suivi les uns et les autres sur la voie de la science, de l’analyse et de la spiritualité ! Et quelle richesse, mais je peux aujourd’hui en tirer le meilleur avec ce qui résonne en moi et trouver ma voie et ma nature profonde. La voie de la profondeur est une succession de prises de conscience et de transmissions qui ont fait sens en moi.

J’ai trouvé les espaces pour {Oser le vivant} qui pulse dans toutes mes cellules et qui ne demande qu’à se manifester avec le merveilleux étonnement du moment précieux et créatif. {Naître à soi-même} est cet instant fulgurant qui pousse « hors mes murs ». Un appel à me vivre et à m’honorer quel que soit l’histoire singulière et parfois éprouvante.

 

Reprendre le fil – A la source de la vie

 

Vos commentaires sont les bienvenus !    Grinning Face With Big Eyes on WhatsApp 2.17

Laisser un commentaire