Ces articles ont bien été ajoutés à votre panier.
L'altruisme

L’altruisme

Réveillons le monde !

 

 

Elle a toujours pris les choses à Cœur

 

Son regard sur le monde lui enseigne toutes les parts d’elle-même. Elle y retrouve ses peurs et ses talents. Elle y retrouve le pire comme le meilleur. Le monde est comme une immense jungle féroce mais aussi un espace généreux et abondant. Elle y retrouve, en miroir, sa jungle intérieure tout aussi violente et pulsionnelle mais aussi un espace si vivant et altruiste. Cet espace qu’elle nourrit jour après jour. Fait de conscience, de partage, d’écoute, d’accueil, de présence, d’Amour…Elle sera toute sa vie en recherche de cet équilibre pour Etre.

Elle admet cette ambivalence. Elle sait la complexité à advenir et à rester centrer. A se choisir et ne pas donner le pouvoir aux tentations extérieures. A se choisir avec une conscience écologique, collective où elle peut trouver sa place et s’y sentir légitime et heureuse.

Il y a toujours à faire taire tous nos vieux démons pour croire et faire croître
notre force amoureuse et généreuse !

 

Elle ressent son « cœur univers »

 

L’altruisme est une quête ! Faire preuve d’altruisme est un art de vivre. C’est le trésor qui dort en chacun. Notre suprématie d’humain nous donnerait tous les pouvoirs avec une tendance manifeste à la destructivité. Chaque petit Être vient au monde pour devenir le plus intelligent des mammifères de cette planète. Cependant, il est relié à chaque règne comme une même famille et à chaque être vivant comme une même famille. Interdépendance et interrelation ne sont pas antinomiques avec la question de l’individu et de sa singularité. Ce petit Etre ne peut qu’en prendre la mesure pour développer son intelligence autour du soin de soi et des autres, tout règne confondu. La relation et le respect de soi et des autres par-dessous tout !

C’est cela la vérité et c’est cela qu’elle va défendre en prenant conscience de cette nécessité d’une prévalence du collectif sur l’individuel. C’est à dire trouver sa place mais ne pas faire l’entame du bien vivre ensemble.

Est-elle portée d’emblée par un rêve d’union et d’égalité ? Bien plus qu’un rêve, un engagement à respecter la vie sous toutes ses formes ? Non, encore une fois, ce n’est pas d’emblée. Un long travail de mise en relation, d’éducation, de limitation et d’ouverture du cœur semble être la clé, parmi tant d’autres, de l’Amour.

Il y a toujours un autre chemin d’apprentissage pour se mettre
au service de la pleine conscience !

 

Elle est en chemin

 

Déjà petite, elle était dans l’observation de ce monde si agité et dangereux. Mais elle tenait à la réalisation de sa vision, de son rêve d’une humanité apaisée et pacifiée.

Son microcosme infantile ne l’invitait pas à un optimisme inconditionnel. Elle a grandi dans une cité où se côtoyait différentes cultures et différents niveaux de vie. Une vie cosmopolite mais aussi des tiraillements communautaires. Elle observait ces règlements de compte, ces écarts sociaux, ces disparités scolaires… Elle prenait la mesure de la richesse de ces rencontres et elle se nourrissait de la culture de chacun. Mais au fond d’elle-même elle saisissait bien les enjeux et les rivalités. Pourquoi une nature humaine aussi borderline, une nature humaine ayant à peine dépassée le stade de l’adolescence avec ses exigences ingérées et mal orientées ?

Sa quête de sens depuis si longtemps se manifestait dans les actes de son quotidien. Elle laissait volontiers la place à l’autre comme si elle n’avait rien à défendre. Elle savait que c’était vain de jouer des coudes. Cela la rendait-elle docile pour autant ? Non, elle avait sa vision et c’était comme un fil conducteur. Un jour viendra. Un jour il sera temps, ce sera le bon moment.

Il y a toujours à prendre patience et à garder la foi pour proposer de meilleures solutions qui feront acte en leur temps !

 

Il lui faudra bien des années

 

Il lui faudra chercher et ne pas renoncer. De rencontres en rencontres avec les déceptions et avec les exaltations, elle se nourrit des savoirs. Elle s’interroge et sa curiosité l’emmène vers elle, au plus près d’elle. Petit à petit.

Elle a bien heureusement ce « Cœur Univers ». Elle est ce bébé glouton au « Cœur Univers » qui lui donne cette force et cette soif de vivre. Combien de foi aurait-elle abandonnée si elle n’avait pas cette foi en elle, ce respect de la vie et cette volonté de faire sa part de colibri ?

Les aléas de la vie auraient pu avoir le dernier mot mais elle ne se laisse pas tirer vers le bas. Les remontées prennent le temps qu’elles prennent mais un matin finit par être plus lumineux que les précédents. Des projets affluent et elle se sent déterminée à affirmer sa singularité. Elle a appris à ne rien voir comme un obstacle mais plutôt comme un enseignement.

Il y a toujours un lieu en soi très vivant et très puissant, se relier aux autres
permet de se relier à soi-même !

 

Etre libre

 

Toutes ces prises de conscience, tout ce qui a été pour elle un socle d’apprentissage est comme sacré. Elle s’est donnée les moyens de cultiver son jardin et de se déployer.

Sa voie semble ouvrir un espace où elle reconnaît déjà d’autres âmes assumant cette multiplicité en eux. Un espace qui peut accueillir chaque pensée sans la laisser prendre trop de place et l’articulant pour la rendre éphémère. Cette pensée est déjà transformée. L’instant d’après, elle a une autre direction et elle file son chemin pour se déposer au creux de chacun. Libre à nous de la développer et la laisser courir pour qu’elle puisse se gorger d’une autre énergie et faire sens. Ainsi le lien fraternel grandit d’un savoir commun et non figé.

Elle a choisi.

Sa part de déploiement,

Sa part de colibri, est au service de sa vision d’union et de respect.

Laisser un commentaire