Depuis toute jeune, adolescente, j’ai toujours été attentive à la qualité de ma peau. Non pas par pur esthétisme, même si à 50 ans j’en vois bien les effets, mais par sentiment évident que cette enveloppe allait être ma meilleure amie. Comme une protection, un filtre et un indicateur de mon état d’être, de mon état général. La peau est le miroir de l’âme.

 

J’en ai fais ma spécialité en tant que naturopathe, car à un moment de ma carrière, j’ai ouvert un centre de naturo-esthétique qui se nommait Centre bien-être et beauté à Caluire. Certaines se souviendront. Je l’ai revendu il y a tout juste 7 ans pour m’inscrire encore plus dans une démarche thérapeutique et somato-psychothérapeutique.

J’ai exploré de nombreuses techniques de massage et j’ai toujours utilisé des produits bio pour l’exercice de ces pratiques. Je suis toujours adepte de vivre ces temps de pause et de régénération et je m’offre régulièrement des séances de massage.

Pour vous faire prendre conscience de l’importance du toucher et de l’importance de la qualité des soins à apporter à votre peau, voici :

A quoi renvoie la sensation de la démangeaison et ce besoin de soulager ce qui nous irrite en se grattant ? Que cherche-t-on à exprimer par ce geste ? Anxiété, stress, dépression ?

Il s’agit d’un prurit et c’est assez banal mais cela entraîne une furieuse envie de se gratter. C’est un soulagement et en même temps souvent une amplification de la démangeaison. Ce n’est pas ainsi que nous pouvons nous en débarrasser.

La démangeaison comme un signal qui nous oblige à faire une introspection ?
C’est vrai qu’il y a un réflexe conditionné au grattage. C’est comme de tousser quand on a quelque chose en travers de la gorge. Réflexe qui permet de prendre conscience de la localisation et de l’ampleur de la démangeaison. Ce n’est pas tant ce qu’on cherche à exprimer à l’autre (quoique, c’est peut-être aussi un moyen de communiquer une gêne quand les mots sont difficiles à poser, une façon d’attirer l’attention) mais aussi et surtout une façon de s’interroger sur soi et sur le sens de cet inconfort.
Une démangeaison est un signal.

Et si cela pouvait aussi s’analyser ? Pourquoi le stress provoque des démangeaisons voire des maladies de peau (eczéma, psoriasis, urticaire, gale, zona, mycose) ?

Il s’agirait dans ce cas d’une cause psycho-émotionnelle. Il y aurait là une préoccupation plus ou moins consciente et d’une certaine manière notre corps serait un indicateur puissant pour la mettre à jour. Les symptômes ont toujours une histoire à raconter. C’est comme attirer l’attention et le lieu du corps où se manifeste le prurit donne une indication encore plus précise de cette préoccupation. En fait, le sens que nous pouvons lui donner dépend de sa localisation.

La peau comme une protection, la peau comme ce qui est le plus visible de nous. Surtout le visage ! Alors ce que je veux montrer ou cacher ? Les dermatoses parlent-elles de ce que justement j’ai du mal à exprimer.
Impatience, nervosité, irritation, stress…. Cela ne s’analysera en effet pas de la même façon si c’est un prurit du cuir chevelu, des jambes, des bras, de visage … Par exemple, les bras signifient certainement une impatience à faire quelque chose, les jambes à aller quelque part (impatience ou empêchement), la tête peut signifier un stress par trop de mentalisation… On peut en déduire donc qu’il y a un blocage, quelque chose que l’on évite de faire par peur, par limitation… Evidemment l’inconfort et la tonalité de la démangeaison est à la hauteur de la frustration vécue. En quelque sorte, il s’agit d’oser être soi. La peau permettant le contact ou la protection, il se peut que cela soit en relation direct avec quelqu’un de proche. Tout ceci est souvent très inconscient encore une fois et il est intéressant de se faire aider par un thérapeute pour en comprendre les nouages.

Il s’agit donc de s’interroger sur l’origine de cette dermatose : digestive voire allergique ou nerveuse ? Les intolérances alimentaires s’y trouvent souvent en arrière-plan mais à quoi suis-je vraiment intolérant ou hypersensible ?

Les tempéraments nerveux, bilieux, lymphatiques ou sanguins ne réagiront pas de la même façon aux circonstances de la vie. Quel organe est en ligne direct avec la manifestation cutanée ? Le foie, le poumon, l’intestin, le rein, l’intestin ?

Détoxination et réglage alimentaire ont tout leur sens. Mais un travail sur soi est l’occasion de mieux se connaître et de comprendre les mécanismes de protection et de défense qui sont à l’œuvre.

Bien sûr que la gestion du stress et des émotions permet une amélioration mais parfois il s’agit de mettre en place un suivi psychologique soutenu pour aller chercher la véritable cause souvent refoulée. Faire émerger le ou les traumatismes permet souvent de faire disparaître le symptôme.
L’observation et l’écoute du patient sont essentielles pour mieux comprendre son environnement familial et son histoire personnelle actuelle ou passée. La Somato psychothérapie met l’accent sur le lien corps esprit et il est édifiant de trouver des points communs chez les personnes présentant les mêmes troubles cutanés ! Perte de contact ou trop de contact, mettre les gens à distance, signaler une détresse… Une dermatose est un signal fort pour prendre soin de soi sur les plans psychique et physique.

Autres causes les plus fréquentes :

  • la sécheresse de la peau 
  • les allergies cutanées
  • les piqures d’insectes
  • les produits mal adaptés
  • le soleil…

Il est important de mettre en place une approche thérapeutique et naturo-esthétique globale ! On sait le lien entre les émotions et ce que révèle la peau avec son cortège de dermatoses allant de la simple démangeaison aux maladies plus difficiles à résoudre comme l’eczéma et le psoriasis.

Il est important de chercher des solutions de confort avec des produits de soin adaptés :

  • huiles de bourrache, d’onagre et de jojoba qui nourrissent la peau
  • l’aloe Vera
  • certaines huiles essentielles aux vertus cicatrisantes et antiseptiques
  • hydratation primordiale. Il est conseillé de boire 1 l à 1.5 l d’eau par jour.

Il s’agira aussi de trouver des solutions internes avec l’aide de la phytothérapie :

  • pensée sauvage
  • bardane
  • ortie…

Certaines vitamines sont spécifiques de la beauté de la peau :

  • bêta carotène
  • vitamine du groupe B
  • vitamine C qui permet la production de collagène

Les sels minéraux :

  • cuivre comme anti-infectieux
  • silicium comme régénérateur cellulaire antioxydant majeur et cicatrisant
  • magnésium incontournable aussi surtout dans la gestion du stress

Prendre soin de soi c’est aussi trouver les gestes qui font du bien. Agir avec douceur matin et soir pour nettoyer sa peau est une priorité. Il n’est pas besoin d’utiliser de produits « abrasifs ».

On va préférer :

  • un lait nettoyant ou hydro-nettoyant à du savon
  • une lotion à base de plantes plutôt qu’un gel
  • un gommage doux à un gommage avec des petits grains (une fois par semaine).

Même le maquillage a son rôle à jouer et en cas de dermatoses d’autant plus, allez vers les maquillages de qualité bio. Ces gestes simples matin et soir sont la garantie d’une peau saine.

 

J’aimerais connaître votre avis! N’hésitez pas à me répondre en commentaire 🙂