Alimentation: Quels sont nos vrais besoins?

Alimentation: Quels sont nos vrais besoins?

Alimentation: Quels sont nos vrais besoins?

La démarche de prise en charge alimentaire ne peut être efficace que si elle est accompagnée d’une meilleure connaissance de soi. Le physique et son approche quasi moléculaire (protéines, lipides, glucides…) sont essentiels mais agir sur son mental et ses émotions n’en est pas moins très important. Lorsque les corps physique, mental et émotionnel bloquent, c’est la disharmonie.

Prendre le temps avant de manger de s’interroger :

– Ai-je vraiment faim ? Est-ce que je mange par habitude ? par émotion ? par appétit ?

On peut modifier son comportement alimentaire petit à petit. Il s’agit de mettre des petites actions en place pour changer ses mauvaises habitudes, ses dépendances sans culpabilité. Si le besoin de compenser par l’alimentation se fait sentir  et si on mange quand même, il ne faut pas s’en vouloir et au fur et à mesure que l’on avance dans la compréhension de ses émotions, on arrive à ne plus agir par peur ou par manque. Ainsi, on apprend à s’accepter et on se donne le droit de faillir à ses bonnes résolutions consciemment donc on ne bloque pas la digestion et le corps va bien assimiler. Etre dans l’acceptation et la compensation par l’alimentation, c’est déjà un pas vers l’écoute de ses vrais besoins. Au fur et à mesure, on devient capable d’arrêter de manger dans l’excès. L’idéal dans cette démarche est d’arriver à ne manger seulement quand la faim se fait ressentir et non pas pour combler un vide.

Comment faire?

Vous comprendrez l’importance de la respiration consciente, de la mastication et de l’élimination.  Et aussi pourquoi manger par appétit ou gourmandise va à l’encontre de vos vrais besoins et dénote d’une aptitude à se laisser facilement influencer. Prendre soin de soi en se ménageant des moments pour soi, en apprenant à gérer sa colère, sa culpabilité et son jugement vis à vis des autres et de soi-même, en parvenant à être stable dans ses humeurs. Se régénérer par les exercices physiques, le repos et le sommeil permettent d’appréhender les difficultés du quotidien avec plus de détachement.

Comme on mange, on se comporte de la même manière dans tous les domaines de la vie. Votre corps vous parle, écoutez-le ! Mais l’important c’est de n’y apporter aucune culpabilité, seulement prendre conscience de ce qui se passe pour soi.

Laisser un commentaire