Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Que de remous, que de mouvements… MAIS je suis dans un temps de ma vie ou je n’ai jamais été autant invitée à laisser faire.

Ce n’est pas un laisser faire passif mais bien au contraire un pas devant l’autre qui s’inscrit encore et encore vers une direction où mon regard se pose comme sur une ligne d’horizon. Je ne la quitte pas des yeux cette ligne mais je sens bien que ce n’est pas en une approche directe et que déjà toutes ces années il a fallu prendre des tours et des détours.

Seulement, je tenais le fil.

Et vous ? n’avez-vous pas cette sensation en ce moment d’être ballotté ?

Que tout est fébrile, qu’il soit important de ne pas lâcher l’intention puissante inscrite dans sa posture et menée par son désir ? ou de la découvrir ?

Je tente une explication, celle qui me vient très spontanément, pour que cela s’inscrive en vous et que vous ressentiez la joie et la gratitude de vous rencontrer à cet endroit-là.

Je pense que nous avons non pas à rester dans un collectif brumeux, où tout se dit et tout se fait, mais nourrir ce collectif d’une parole. Pas n’importe quelle parole mais celle qui pose une pensée en notre nom. Nous n’avons jamais eu autant besoin d’échanger, non pas sur un plan superficiel en mode réseau, mais sur une rencontre de cœur à cœur, d’âme à âme !

La posture est cette façon de rester au plus près de soi tout en prenant compte l’importance de la relation et des effets de sa parole.

Nous y travaillons sérieusement en tant que thérapeute mais il est tout aussi important de poser cette parole en vérité qui tisse des liens forts et authentiques dans toutes relations.

Quant au désir, il est le moteur même qui rend l’individu sujet dans ce collectif et non pas que consommateur de tout ce qui pourrait être une illusion de bonheur. Un désir est une vibration, un appel à se vivre sans hésitation et culpabilité. Plus fort que tout et au-delà même de la volonté consciente, il est une force irrépressible de poser son regard, son geste, sa voix, son écoute, son ressenti sur tout ce qui nous entoure.

Oser le vivant

C’est oser dire non à notre société d’ultra libéralisme, d’ultra consommation, d’ultra manipulation…. C’est un premier pas.

Nous pouvons repenser le bien vivre ensemble en respect des lois fondamentales. Beaucoup si attèlent ! Il y a beaucoup d’initiatives et c’est très encourageant. Nous sommes tous des colibris ne l’oubliez pas. Il n’y a pas de petits efforts. Tout est possible et toute action a une grande valeur pour le collectif ici et là-bas. Nous avons tous une responsabilité personnelle dans tous les actes de notre vie quotidienne. J’en ai fondé un enseignement que j’ai appelé « Evoluscience et conscience ». N’oublions pas que « nous créons ce que nous pensons » et ce que nous faisons influence l’histoire même de notre évolution.

Je vous invite à rencontrer votre spontanéité à Toulouse et en Thaïlande pour ceux qui souhaitent vivre un temps de naissance à soi-même – voyage en soi sur la terre des éléphants.

– Le pas de l’éléphant – Atelier conférence Naître à soi-même à Toulouse 

– Voyage en soi sur la terre des éléphants – Thaïlande