Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Pour vous donner une idée de ce que j’ai à coeur de partager le 16 mars que vous retrouverez en podcast sur Radio Médecine Douce si vous n’avez pas pu nous rejoindre au Théatre de la Rampe.

Naître est donné !

La naissance est une mécanique bien rôdée.

C’est le passage de l’intérieur à l’extérieur par les forces de vie qui animent l’enfant. C’est un état total et complet où s’inscrit le plein potentiel du nourrisson. Selon sa rencontre à l’autre, selon l’étayage proposé, il sera capable ou non de se déployer en toute sécurité et en pleine santé.

C’est l’instant de la première respiration. C’est un instant « glouton » où tous les sens sont en éveil, où toutes les informations in utero s’inscrivent dans le rapport à l’environnement et s’ouvrent à la réalité extérieure. C’est la mise à l’épreuve de la symbiose inscrite pendant la grossesse pour une séparation de corps.

Paradoxe de la mise à la vie qui met en danger et oblige mère et enfant à trouver le point de rupture avec le plus d’amour possible pour que l’écart imposé soit une proposition vivante et créative et non vécu comme un rejet et un abandon. Étrangeté de la naissance. Elle pousse « hors ses murs » pour se rencontrer au plus près de soi. Le bébé en a-t-il conscience ? Cela se fait ! Il sera toujours nostalgique du lieu d’Eden mais il va progresser au fur et à mesure de ses expériences et de ses rencontres !

Naître à soi-même est un processus de l’instant d’après !

Il est régi par une conscience de soi, aussi infime soit-elle, qui nous rend sujet de notre vie et responsable de nos choix. C’est la Voie spirituelle ! Plus je prête attention à mon chemin d’évolution, plus je ressens mon Etre essentiel, et plus je nais à moi-même en chaque instant. Rien d’étrange ni de rare, juste une conscience de soi à soi et une conscience reliée aux autres. Une vie à se choisir !

Naître à soi-même est une conscience de soi au plus près de soi. À partir du moment où je suis connectée à ma véritable nature je m’engage dans un processus très vivant et qui se renouvelle à l’infini.

Qui je suis ? Ce « moi-même » parfois si mystérieux ! C’est déjà une première démarche : faire con-naissance avec soi. Naître à soi-même c’est déjà et avant tout s’aimer, s’accepter et se pardonner. En chaque instant je suis qui je suis et je m’aime comme je suis. Je quitte les jugements et ma négativité, je quitte le pouvoir que je donne aux autres et aux événements, je ne suis que le regard pur du premier instant renouvelé à l’infini. J’identifie dans mon histoire les obstacles et les conflits et je trouve un autre chemin plus en vérité pour quitter ces chaînes.

Naître est une réalité corporelle qui permet une mise en circuit de toutes nos ressources. Naître à soi-même est un désir de vie vivante avec un regard conscient et responsable ! Il advient au fur et à mesure de sa maturité et sa capacité à se choisir en son for intérieur. Il faut que les bonnes conditions d’accueil du petit bébé soient aussi réunies. L’étayage parental est tout aussi primordial que pour assurer les besoins de bases mais si cela manque, il a une capacité incroyable à la résilience. Elle permet toujours, envers et contre tout de retrouver le chemin vers soi.

Exception faite malheureusement pour certaines maladies génétiques ou psychologiques. Mais l’avenir nous réserve sans doute des surprises sur ce qui nous paraît aujourd’hui sans solutions !

Toute une vie pour évoluer !

Car toute sa vie, à chaque instant nous savons nous réparer, trouver les mécanismes de résolutions, nous déprendre des empêchements à notre Evolution sacrée. Nous savons revenir à l’instant de notre force vitale originaire ! La puissance de notre développement physique in-utero est à la mesure de notre force de déploiement dans notre incarnation et sur tous les plans.

Chaque cellule est une unité de vie au travail de son propre programme qui crée les ensembles qui nous constituent en renouvellement permanent ! La dimension déterminée de notre conception est le socle sur lequel une foultitude de mécanismes aussi puissants et pertinents les uns que les autres s’appuient. L’épigénétique, science moderne, nous démontre aujourd’hui que nous sommes en capacité de régénération permanente et en pouvoir de créer de nouvelles connexions pour notre meilleure homéostasie !

Toute une vie à valider ses ressources…
Respirer…
Je le décide…

C’est avoir la conscience de nourrir chaque seconde du meilleur pour soi. Je ne perds pas de vue mon engagement de vie, mon contrat d’amour envers moi. Je suis moi, je m’identifie et je me relie ! L’instant qui crée la capacité de chacun à s’installer au plus près de lui dans la sensation de l’unique et de l’infini ? Du microcosme au macrocosme, la spirale en nous ! L’hélice d’ADN mystérieuse est notre bibliothèque singulière. Oser le vivant !