Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

 La crise : que révèle-t-elle de nous-mêmes ?

 

 

Derrière nos écrans, assommés par la diffusion d’images et de discours hypnotisant, trop souvent manipulés, nous perdons notre libre-arbitre.

 

La crise : que révèle-t-elle de nous-mêmes ?

 

Fascination, croyance et peur prennent le pouvoir. Alors que… je suis certaine que nous pouvons nous décaler pour reprendre confiance en la vie et surtout confiance en nous.

Il y a tant de dérives. L’enjeu est de taille car si nous ne nous décalons pas, nous nourrissons un mouvement peu glorieux où la destructivité serait le seul mot d’ordre. Il s’agit de continuer à construire et non à détruire. Il s’agit de trouver d’autres solutions mais pas celles qui émergeraient d’une pensée réductrice et manichéenne.

La Covid 19 et tout son cortège de mesures aussi déprimantes les unes que les autres laissent la place aux peurs, font quitter tout discernement… Il y a sans doute à réinventer notre société mais surtout à nous réinventer pour faire face aux défis de demain.

Ce n’est pas le monde d’avant qu’il faut souhaiter mais un monde différent où l’Alliance entre tous et tous les règnes serait le moteur de nos décisions. Ce n’est plus à l’ère de la prévalence de Homo Sapiens sur l’ensemble du vivant. Je vous invite à lire le livre Sapiens : une brève histoire de l’humanité de Yuval Noah Harari.

Il est temps d’arrêter de nous positionner comme les rois du monde. Il est impératif d’agir avec humilité. Nous avons certainement une place d’exception par nos capacités intellectuelles et physiques mais elle doit être au service du vivant.

La crise : que révèle-t-elle de nous-mêmes ?

 

Que nous sommes au bout d’un système et qu’il est temps de revenir à une Alliance entre tous et tous les règnes.

Je ne peux pas m’empêcher de faire le lien avec nos sociétés essoufflées et ce que la nature vient dire pour que nous reprenions un nouveau départ. De l’infiniment petit à l’infiniment grand, tous les animaux nous alertent et nous révèlent encore plus notre vulnérabilité. La crise : que nous dit-elle ? Eloge du respect, du ralenti, du partage, de la cohésion, de la protection…

La crise sanitaire : réapprendre à vivre ensemble !

Pour sortir de la crise, nous devons faire d’autres choix. Pour continuer à profiter de ce que la Terre nous offre, nous devons être conscients de l’impact de notre mode de vie sur le collectif. Si nous ne revoyons pas à la baisse cet ultra-productivisme qui va à l’encontre des grandes lois de la vie et de la nature, nous aurons toujours à faire avec les catastrophes naturelles exponentielles et la virulence des virus. La crise : que nous révèle-t-elle de nous-mêmes ? Une incapacité à regarder en face nos disfonctionnements ?

Et cette priorité entraîne aujourd’hui des mesures qui seront de plus en plus sévères car nous ne les appliquons jamais assez tôt et fermement. Nous sommes tous pollueurs à des degrés différents et les pires sont encore trop protégés. Les efforts demandés ne peuvent pas être supportés que par les plus démunis mais ils ne pourront pas ne rien engager dans un collectif en recherche de sauver notre humanité. A nous de trouver collectivement les solutions équitables !

J’aime m’inspirer du Mouvement Colibri qui accompagne des citoyennes et citoyens qui agissent ensemble pour créer un mode de vie plus écologique et solidaire dans leurs quartiers, leurs villes, leurs régions. La transformation de nos sociétés passe par l’action collective locale.

Un début d’année où l’aventure humaine devrait prendre encore plus un sens profond et authentique.

La crise : que révèle-t-elle de nous-mêmes ?

 

Une évidence et aussi une urgence d’une véritable prise de conscience sur la question du développement durable. Nous l’appelons aussi transition écologique. En fait, cette transition concerne tous les domaines de notre vie.

Dans tous les domaines et pour tous les règnes, il y a à créer une rencontre vivante et respectueuse, une alliance dans l’écoute et le respect de chacun.

En amour comme en affaire, dans la sphère privée comme dans la sphère professionnelle, entre les hommes et les femmes, les jeunes et les moins jeunes, les animaux, les végétaux… quelle est ma participation pour construire un avenir meilleur et équitable ?

Autour de l’évidence d’un collectif qui doit collaborer et renoncer aux surenchères d’une surconsommation, y aurait-il le même élan, la même énergie ? C’est l’union qui fait la force et crée un champ de résolution et pas que dans son microcosme. C’est comme un système ondulatoire qui nous relie tous au cœur de notre humanité. La violence attire la violence. La paix attire la paix. L’amour attire l’amour.

Soyons créatifs, innovants et surtout gardons notre bon sens.

Nous sommes encore du bon côté

Prenons conscience que nous vivons encore dans un pays où tout est possible et qui offre une grande douceur de vivre pour la majorité d’entre nous. Aidons chacun ! Soyons reconnaissants de notre confort évident au regard des 3/4 des pays de cette planète que nous ne protégeons pas assez. Cherchons les solutions pour en faire bénéficier le plus grand nombre ici et ailleurs en Alliance avec tous les règnes.

Tous ensemble !

 

Le changement climatique est reconnu comme étant accéléré par les activités humaines. Aujourd’hui, nous savons que la biodiversité est gravement en péril. On parle depuis des années dans tous les médias des dommages quasi irréversibles des gaz à effet de serre, des énergies fossiles qu’il faudrait remplacer… que tout cela occasionne la fonte des glaciers, le risque de l’augmentation du niveau des mers et des océans, les risques d’inondations et les feux liés à la sécheresse, les précipitations avec tous les drames humains que l’on a vu cet automne dans le sud de la France, etc… Les températures de plus en plus importantes… autant de phénomènes qui nous alertent et pourtant…

On sait que les accords de Paris n’ont pas été suffisamment soutenus par la politique de l’état. Un mouvement depuis 2 ans s’est crée pour dénoncer cette inaction. Il y a même eu un dépôt de plainte que vient de remporter ce collectif. Pour l’intérêt général, parce que c’est un des grands défis de notre société, parce que le mot « citoyenneté » vous parle ? pour le bien du plus grand nombre, il est temps d’agir tous ensemble ! La crise : que révèle-t-elle de nous-mêmes ? Interrogeons-nous maintenant des priorités !

Aimer, partager, accueillir seraient le nouvel engagement 2021 car liberté, égalité, fraternité semblent ne plus teinter à nos oreilles, comme des mots désuets.

Une intention commune a un impact sur tous

Nous pouvons tous améliorer notre quotidien. L’impact de nos pensées positives est prouvé scientifiquement.

A votre pouvoir créateur mes chers lecteurs et lectrices. Nous sommes liés les uns aux autres et le défi d’une cohérence positive entre nous est une invitation à dépasser l’obscur pour une paix sociale, une amélioration de nos conditions de vie et la sauvegarde de notre planète.

Merci de m’avoir lu tous ces mois ! Vous pouvez trouver l’ensemble de mes articles sur mon blog et quelques vidéos sur ma chaîne YouTube.

Accueil, écoute et présence au cœur de ma transmission.

[Oser le vivant, naître à soi-même] ici ou ailleurs !

J’espère enfin vous rencontrer et peut-être qui sait ? lors d’un « Voyage en soi sur la terre des éléphants » ?

Pour rester en lien :

inscrivez-vous en bas de page d’accueil à ma newsletter mensuelle 

suivez-moi sur facebook

nouveau sur pinterest

On avance ! On avance !

Et vous pouvez me laisser vos commentaires, j’aurai la joie de vous répondre

Référendum pour les animaux

Sauvons la planète : coronavirus et réchauffement climatique ?

Sauvons la convention citoyenne pour le climat

Voyage en soi sur la terre des éléphants