Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Notre santé et notre bien-être sont le reflet de notre alimentation. Comment changer son comportement alimentaire pour mieux manger ?

Il y a 25 ans, ce fut comme une évidence

J’ai choisi de changer de style de vie jusqu’à modifier mon régime alimentaire pour mieux manger et m’orienter vers des choix d’aliments bien moins « polluants » et qui sont en accords avec ma sensibilité toute particulière.

Non seulement j’ai écarté les apports carnés mais en plus je me suis tournée vers les aliments biologiques à forte teneur en nutriments et contenant forcément moins de produits chimiques de toutes sortes.

Bien sûr la transition a pris un peu de temps

Je me suis butée à toutes sortes de résistances. Celles de mon entourage souvent surpris, au mieux, et ironique parfois aussi. Et à mes propres résistances au changement parce que mieux manger ce n’est pas rien.

Changer son alimentation pour manger sainement induit un rééquilibrage alimentaire. Eviter les produits transformés, les produits industriels, réduire sa consommation de viandes, de poissons, de produits laitiers, de graisses saturées, de sucre raffiné et de sel…

Pour cela, il s’agit de sortir d’un mode de nutrition automatique insufflé par les habitudes familiales et culturelles pour commencer à mieux se connaître et à identifier ce qui fait du bien à sa véritable nature et à son corps.

 

Mieux manger, c’est prendre le temps de :

  • mettre en pratique des petits changements qui vont se pérenniser pour tendre vers une alimentation équilibrée.
  • mettre en place des actions pour changer ses habitudes alimentaires inadaptées qui créent bien souvent des désordres métaboliques.
  • reconnaître ses dépendances sans culpabilité et trouver le moyen de sans défaire en mangeant des aliments plus sains.

 

L’alimentation, c’est vraiment un univers intime et émotionnel 

Je suis la première à chercher à manger une petite douceur pour compenser un stress ou une mauvaise nouvelle. Si le besoin de compenser par l’alimentation se fait sentir et si je mange quand même, je ne m’en veux pas.

Au fur et à mesure que j’avance dans la compréhension de mes émotions, j’arrive à ne plus agir par peur ou par manque. Ainsi, j’apprends à m’accepter et je me donne le droit aussi de faillir à mes bonnes résolutions.

Etre dans l’acceptation, c’est déjà un pas vers l’écoute de mes vrais besoins pour mieux manger. Au fur et à mesure, je devenais ainsi capable d’arrêter de manger dans l’excès et j’arrêtais de nier que l’alimentation est un domaine essentiel pour rester en bonne santé.

L’idéal dans cette démarche est de parvenir à ne manger que quand la faim se fait ressentir et non pas pour combler un vide. Le déplacement de toute compulsion vers quelque chose de plus créatif et de moins toxique est une solution.

La démarche vers une alimentation saine ne peut être efficace que si elle est accompagnée d’une meilleure connaissance de soi. Le physique et son approche moléculaire (protéines, lipides, glucides…) sont essentiels. Mais nos choix alimentaires agissent aussi sur nos pensées, et agir sur son mental et ses émotions n’en est pas moins très important pour bien manger.

J’ai beaucoup appris en m’écoutant et en reprenant contact avec mes sensations 

  • OUI, je me suis posée toutes ces questions pour avancer sur mon intention de révolution alimentaire tout en restant dans la convivialité et le lien social.
  • OUI, cela a pris du temps comme tous les projets d’évolution qui m’ont accompagnée depuis 25 ans. Chemin faisant, j’ai fait des expériences diverses, notamment le jeûne, la monodiète et amaroli.

Alimentation et naturopathie

L’alimentation est déjà un bon moyen de se maintenir en bonne santé. Toutefois, la fatigue, le surmenage, les problèmes de tout ordre entraînent une immuno-dépression et un ralentissement des éliminations générateurs de toxilymphémie.

la naturopathie vise à maintenir et/ou rétablir la santé par des moyens naturels. Les principes de base de la naturopathie c’est la capacité propre à chacun de maintenir envers et contre tout, c’est sa force d’auto-guérison.

Voici des moyens naturels qui vous aideront à mieux gérer votre capital santé en complément d’une alimentation saine et équilibrée.

Insomnies par manque de repos

  • Magnésium
  • Lithium oligo-élément
  • Valériane (myorelaxante, anxiolytique, hypnotique, sédative)
  • Passiflore (idem et antispasmodique)
  • Mélisse (idem, nerveux digestif, colite)
  • Escholtzia (sédative)
  • Ballote (anxiolytique)
  • Fleurs d’oranger (troubles légers)
  • Tilleul (apaisant, hypnotique, hypotenseur)

Fatigue nerveuse

  • Gingembre (tonique)
  • Ginseng (adaptogène, anti-asthénique, libido)
  • Eleuthérocoque (idem)
  • Plasma marin de quinton
  • Maca (stimulant, libido)
  • Gelée royale (convalescence)
  • Spiruline (fer)
  • Vit C

Drainage émonctoriel

Les émonctoires : portes de sortie des toxines provoquées par le stress qui bloque tous les échanges et les éliminations = toxylymphémie

  • foie (artichaut, radis noir, romarin, curcuma)
  • poumons (thym, eucalyptus)
  • intestin (pré et pro-biotiques, argile, charbon végétal, pollen)
  • rein (reine des près, aubier de tilleul
  • peau (bardane, pensée sauvage)

Les élixirs floraux / Bach

  • Remède d’urgence : Rescue
  •  Ne pas savoir dire non : Centaury
  • Impatience : Impatiens
  • Grosse colère : Holly
  • Ressentiment : Willow
  • Déprime passagère : Mustard
  • Petit vélo dans la tête : White chesnut
  • Ne pas savoir déléguer : Oak
  • Grosse fatigue : Olive
  • Démarrage difficile : Hornbeam
  • Démoralisation : Gentian
  • Découragement profond : Gorse
  • A la limite de ses forces : Sweet chesnut

Les cristaux

  • Remède d’urgence : Emeraude (vert du chakra du cœur et composée
    de lithium
  • Réalisation de Soi, stimulation : Chalcopyrite (jaune du chakra du
    plexus solaire)
  • Prendre la parole, oser dire : Amazonite (bleu du chakra de la gorge).
    Alliée des psychothérapies
  • Eponge émotionnelle , tristesse : Kunzite (lithium, rose apaisant)
  • Deuil, séparation, cicatrisation émotionnelle : Tourmaline verte (lithium)
  • Protection contre les « pollutions humaines » : Magnétite ou
    labradorite (magnésium)
  • Protection contre les « pollutions électro-magnétiques : Tourmaline noire
  • Surmenage intellectuel : Cristal de Roche (silicium)
  • Surmenage physique : Grenat (fer)

« Soigner le stress et l’anxiété par soi-même » – Dominique Servant (psychiatre)

« Travailler à armes égales : souffrance au travail comment réagir » – Marie Pezé, Rachel Saada et Nicolas Sandret (médecin du travail)

J’espère que vous vous reconnaîtrez ou que vous aurez envie de mettre en place une réforme alimentaire pour tenter l’aventure de « l’art de se soigner au naturel » !

Faites-vous plaisir !

QU’EN PENSEZ-VOUS ? J’AIMERAIS CONNAITRE VOTRE AVIS
ALORS N’HESITEZ PAS A M’ECRIRE
EN LAISSANT UN COMMENTAIRE 🙂