Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

 

 

Meilleurs vœux : entre « Se Laisser Être » et tenir ses « Bonnes Résolutions »

 

Comme toutes les années, nous nous faisons la promesse de jours et de mois à venir sous le signe des bonnes résolutions. Parfois même à outrance ! C’est en effet l’occasion d’embrasser la vie et de nous envelopper des plus belles intentions.

Nous nous le souhaitons et nous le souhaitons à tous nos proches : meilleurs vœux, bonne année, meilleurs vœux, bonne santé, meilleurs vœux, tous les bonheurs du monde…

J’ai comme le sentiment que cette année 2020 si contraignante, voire restreignante, nous a fait baisser un peu trop nos prétentions à la Vie Vivante. C’est-à-dire à la Vie qui soit la plus naturelle possible, en lien avec nos proches en Amour et en Alliance avec tous les règnes.

J’ai envie de dire maintenons la tradition envers et contre tout. Mettons à plat différents dossiers laissés en suspens depuis des mois, malgré de très bonnes résolutions aussi… En général, les mêmes. J’arrête ceci ou cela, je commence ceci ou cela, … Alors, serait-ce le moment d’Être encore plus en vérité ? « Se Laisser Être » : c’est ce difficile équilibre à trouver entre l’agir et la quête de sens. Enfin, il me semble !

 

Meilleurs vœux : nos bonnes résolutions

 

Le passage à l’année suivante donne toujours un élan particulier, c’est un boost, c’est une énergie de vie. Oser le vivant, oser l’aventure de la vie, oser prendre un peu plus de risques et être au plus près de soi.

Encore faut-il choisir les bonnes résolutions pour avoir un tant soit peu l’espoir de s’y tenir ! Il s’agit de se fixer des objectifs réalisables et non mettre la barre trop haute pour vivre encore et encore l’échec de ses désirs. Encore une frustration, un empêchement…

 

Meilleurs vœux : entre « Se Laisser Être » et tenir ses « Bonnes Résolutions » :

Ah qu’il est difficile de passer de l’imaginaire au réel, du rêve à la réalité…. Partout dans le monde les mêmes vœux de bonheur, de santé, d’abondance… une fois par an, nous sommes au diapason en dehors de tout mouvement religieux ou social. Cela nous concerne tous et c’est comme une trêve. Faisons en sorte qu’elle dure !

 

Tourner la page

 

Alors pour optimiser ses vœux, il est nécessaire de faire un bilan. Il permet de mesurer ce qui a été vécu l’année précédente. Un bilan nourrit un engagement dans le temps, même à son rythme, et parfois il en faut vraiment du temps. S’accorder un moment de réflexion pour faire le retour sur l’année précédente est essentiel. Cela aide à mesurer ce que nous souhaitons quitter qui n’a plus de sens et de s’ouvrir au changement. Mettre ses vœux en mot et les partager autour de soi comme un contrat. Rendre chacun témoin de ses nouveaux choix pour les clarifier par exemple.

 

3, 2, 1…. C’est parti…

 

Je vous souhaite de surfer le plus longtemps possible sur cette exaltation des premiers jours. Nourrissez là !

– Notez vos promesses,
– Sentez-les réalisables
– Réalisez-les pour inscrire un changement positif
– Donnez-vous les moyens de réussir
– Entretenez vos ressources et talents pour mettre à exécution vos bonnes résolutions
– Faites un bilan mensuel sur leur réalisation.
– Baissez les curseurs si nécessaire, faites-vous aider si besoin.

 

« Déclarons la paix »

 

Je reprends par là-même le titre du livre du Dalaï Lama et de Stéphane Hessel. Un pur bijou. Je suis, tout comme vous, face à ces nombreux constats d’impuissance qui nous mène parfois à un défaitisme tel que nous ne savons même pas quoi dire ni quoi penser. C’est là le danger que représente cette avalanche de mauvaises nouvelles. Elle coupe court à la foi en un avenir meilleur.

Tout se transforme et nous aurions la capacité d’aller bien plus vite dans toutes nos mutations. Si nous ne le faisons pas, c’est que des hautes instances prennent encore trop de pouvoir sur nous en nourrissant des peurs. Celles de la maladie, du manque, de l’étranger… Cette minorité se sert puissamment et efficacement de tous les leviers possibles pour nous contraindre à leurs diktats.

 

Croire en un avenir plus serein

 

Soit, nous continuons à exceller dans la politique de la terre brûlée en grands ignorants que nous sommes des lois sacrées. Soit, nous devenons conscients d’une mission de vie au nom de plus grand que nous, c’est à dire la nature dans toute sa divinité, et nous apprenons à mieux faire, avec toute la lenteur qu’il faut pour intégrer nos changements, avec les tentatives pour certains de ne pas vouloir que cela change, avec l’urgence où nous mettent les catastrophes naturelles…

Au nom de tous, donnons-nous les moyens de sauver notre humanité balbutiante. Nous n’avons plus l’éternité devant nous dans notre folie de la penser d’emblée. La crise écologique devrait nous rassembler. Nous n’avons plus le temps ni le luxe de toutes nos incohérences, paradoxes, jeux de dupe…

 

Sauvons la convention citoyenne pour le climat

Référendum pour les animaux

Il était une fois la vie

 

Et ainsi la nature est devenue notre esclave. Alors que nous faisons partie d’un tout, d’une puissante harmonie où rien ne peut être retiré sans avoir une conséquence sur le tout. Une gamme colorée, vivante, étrange de milliards d’êtres vivants. Ce n’est pas sans nous, ce n’est pas sans eux.

Le passage pour une transition durable est un vrai défi qui engage chacun à trouver sa stabilité, sa force et sa sécurité intérieure. Il s’agit de nourrir nos belles ressources et être en lien avec le vivant. Nous sommes à la fois l’élément et l’ensemble, le seul et le collectif.

 

Changer de regard

 

Je crois que nous pouvons décider de regarder la beauté en toutes choses. Ce regard d’amour envers nous-même et envers chacun est une ouverture de conscience. Celle du cœur et de la tolérance, du respect et de l’entraide.

Il n’y pas de petites actions pour rendre ses lettres de noblesse à notre planète mais il s’agit avant tout d’avoir une attitude intérieure qui nous ramène à un essentiel de réalisation.

 

 

Sobriété et gratitude sont sources d’abondance

et de transformation

 

Meilleurs vœux : entre « Se Laisser Être » et tenir ses « Bonnes Résolutions » à vous de choisir mais aussi de faire au mieux pour vous sentir tous les jours dans une belle énergie avec la gratitude d’initier une Vie Vivante.

 

Que tous nous puissions vivre cette rencontre de cœur à cœur ! Ici ou ailleurs ! Naître à nous-même ne peut pas être sans ce collectif à quatre pattes car le bonheur est dans la nature !

 

L’art de vivre est une reliance à tout ce qui est vivant. C’est prendre contact en conscience avec tout ce qui nous inspire. C’est s’entourer de bon et de beau pour s’apporter un équilibre et rester en bonne santé. Les bienfaits de l’art sur sa santé, c’est aussi l’art de se soigner au naturel.

 

Ecrire, chanter, jouer, danser… vibrer fait partie d’une médecine de l’âme, d’une médecine informationnelle qui s’inscrit dans toutes nos cellules.

Pour rester en lien :

inscrivez-vous en bas de page à ma newsletter mensuelle 

suivez-moi sur facebook

nouveau sur pinterest

 

Voyage initiatique

La médiation animale

Les bienfaits de l’art sur sa santé